La Hijama (Fondements, techniques, conseils) | Tawbah

8.00

Auteur(s) Dr. Ait M’hammed Maloud
Couverture Souple
Date de publication 2012
Dimensions 14 cm x 19.5 cm
Editeur(s) Tawbah
ISBN 9782919455072
Langue Francaise
Nombre de pages 211

En stock

Catégorie :

Description

Les bienfaits de la hijama sont connus depuis des millénaires, pas seulement depuis l’avènement de l’islam. En effet et déjà à l’époque ancienne, certains peuples avaient pour habitude d’utiliser cette médecine. Les bienfaits sont très importants sur le corps et l’islam est venu renforcer cette tradition ancestrale. 

La hijama, c’est quoi ?

Avant de parler des bienfaits de la hijama à proprement parler, voyons tout d’abord ce qu’est la hijama.  

  • En arabe, le terme « hijama » signifie littéralement « la saignée ». Cette médecine alternative a beaucoup de noms, plus ou moins connus. On pourra alors parler d’incisiothérapie, de cupping therapy (en anglais), de ventouses ou technique de ventouses. Et bien sûr, de saignée ou de hijama (en arabe).
  • Cette thérapie consiste à presser négativement des ventouses sur certains endroits du corps. Cela permettra d’extraire le « mauvais sang » contenu dans le corps, pouvant contenir des déchets et substances pathologiques. 

Il existe plusieurs manières le l’effectuer. Cela va en fait différer des pays, des peuples etc. Ce qu’on peut retenir ici, c’est qu’il existe plusieurs types de hijama.

Les différents types de hijama

Citons quatre différents types de hijama : Humide, sèche, glissante et la hijama à infusion.

  • La plus connue, c’est bien sûr la hijama humide. C’est celle qui consiste à effectuer de légères et petites incisions sur certaines parties du corps. La ventouse est ensuite chauffée, puis posée sur ces parties, par pression. S’en suit ensuite la sortie du mauvais sang si le corps a un problème quelconque.
  • La hijama sèche. Contrairement à la hijama humide, on ne fait pas d’incision. On pose simplement les ventouses par pression, sur certains endroits du corps. Cette méthode est souvent utilisée en médecine chinoise. Elle permet de tonifier le corps, d’avoir une meilleure circulation sanguine.
  • La hijama glissante. Le principe est le même que pour la hijama sèche. La seule différence, c’est qu’on appliquera de l’huile pour que la ventouse glisse. Ça ressemble donc à un massage, apaisant et revivifiant le corps. Cela permettrait même de combattre la cellulite.
  • La hijama à infusion. Elle est utilisée non pas avec des ventouses en verre mais en bambou. On y infuse des plantes aux vertus médicinales puis on les pose sur les parties du corps concernées. C’est comme une hijama sèche, mais avec les vertus des plantes en plus. Cette méthode est très peu connue du grand public en France.

Ce que dit la sounna

Les bienfaits sont bien réels, et ce, depuis des milliers d’années. Il faut savoir que le Prophète (paix et bénédictions de d’Allah sur lui) a parlé de cette tradition ancestrale. Il existe plusieurs traditions prophétiques qui parlent de la hijama.

  1. Selon Salma (qu’Allah soit satisfait d’elle), le Prophète (paix et bénédictions de d’Allah sur lui) a dit : « « Il était rare qu’un homme vienne se plaindre au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) d’une douleur sans qu’il ne lui dise : « Fais la hijama » ou d’une douleur au pied sans qu’il ne lui dise : « Teins-les avec du henné ». » Al Hakim
  1. Selon Abou Houreyra (qu’Allah soit satisfait de lui), le Prophète (paix et bénédictions de d’Allah sur lui) a dit : « S’il y a dans les choses par lesquelles vous vous soignez une chose qui est bonne, alors il s’agit de la hijama. » Abou Dawoud
  1. Selon Ibn Abbas (qu’Allah soit satisfait d’eux), le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « La guérison se trouve dans trois choses : l’incision de celui qui fait la hijama, une gorgée de miel ou une cautérisation par le feu et j’interdis à ma communauté la cautérisation. » Al Boukhari
  1. D’après Samoura Ibn Joundoub (qu’Allah soit satisfait de lui), le Prophète (paix et bénédictions de d’Allah sur lui) a dit : « La meilleure chose avec laquelle vous vous êtes soignés est la hijama. » Al Hakim

A savoir qu’il existe encore d’autres hadiths sur le sujet. 

Les bienfaits de la Hijama

Les bienfaits de cette médecine prophétique sont nombreux sur le corps. D’ailleurs, il faut savoir que l’OMS l’a reconnu comme médecine alternative. C’est dire à quel point elle est utile et bénéfique. 

Parmi eux, on peut retrouver :

  • Purification du mauvais sang, où se trouvent déchets et toxines ;
  • Rééquilibration du corps ;
  • Meilleur système immunitaire ;
  • Purification des artères et des veines ;
  • Stimulation de la circulation sanguine ;
  • Elimination des toxines dues à la prise médicamenteuse ;
  • Nettoyage des veines lymphatiques.

Les bienfaits ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Parmi ces bénéfices, on retrouve aussi :

  • Un rééquilibre des taux d’hormones ;
  • Un moyen de lutter contre certaines douleurs ;
  • Une revitalisation des organes, mais aussi des glandes et système cérébral ;
  • Une diminution de l’hypertension ;
  • Une diminution du taux de sucre dans le sang.

Enfin, l’OMS a établi une petite classification des bienfaits de cette médecine prophétique, en 2004. Selon elle, voici les maladies qu’elle permet de soigner :

  • L’eczéma ;
  • L’asthme ;
  • Le diabète ;
  • L’acné ;
  • Les prostatites ;
  • Les colopathies ;
  • L’impuissance sexuelle ;
  • Les hémorroïdes ;
  • Etc.

En d’autres termes, les bienfaits de cette médecine sont nombreux et très bénéfiques pour le corps.

Informations complémentaires

Poids 0.4 kg
consectetur Aenean dictum leo dolor fringilla justo neque. nunc